Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 7 | DOWNLOAD 2

Le micmac de la boucle administrative fédérale

Download
Boulangé, Charles ULg
Promotor(s) : Delnoy, Michel ULg
Academic year : 2015-2016 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/1155
Details
Title : Le micmac de la boucle administrative fédérale
Author : Boulangé, Charles ULg
Advisor(s) : Delnoy, Michel ULg
Committee's member(s) : Gosselin, Antoinette ULg
Language : French
Number of pages : 36
Keywords : [fr] Droit administratif
[fr] Boucle administrative
[fr] Recours en annulation
[fr] Conseil d'Etat
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Public law
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en droit à finalité spécialisée en droit des affaires (aspects belges, européens et internationaux)
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] La présente contribution porte sur le mécanisme de la boucle administrative fédérale introduite dans l’ordre juridique belge lors de la réforme du Conseil d’Etat de 2014. Parmi les innovations de cette réforme, nous allons donc concentrer notre analyse sur le mécanisme de la boucle administrative. Celle-ci est présentée comme l’une des évolutions phares de cette réforme.
Ce mécanisme consiste à donner la faculté au Conseil d’état de proposer à l’auteur de l’acte attaqué, c’est-à-dire la partie adverse qui n’est autre qu’un organe administratif, de corriger ou de faire corriger son acte, le but étant d’éviter l’annulation de l’acte attaqué, d’éviter le phénomène des recours « carrousels » et d’apporter une solution définitive au litige.
Ce mécanisme a toutefois été mis à néant par la Cour constitutionnelle puisque celle-ci, par un arrêt récent du 16 juillet 2015, a statué sur l’inconstitutionnalité de ce mécanisme à plusieurs égards.
Ce mécanisme présente différentes difficultés. Ces difficultés se rapportent, d’une part, à la praticabilité du mécanisme et, d’autre part, à sa censure par la Cour constitutionnelle, censure à l’égard de laquelle la doctrine a un avis mitigé.
Nous avons essayé d’imaginer des solutions de mise en conformité du mécanisme en partant du postulat minima de D. Renders lequel propose 6 conditions qu’il estime nécessaires pour régulariser le mécanisme.
Enfin, partant de ce postulat de conformité, nous verrons que ce mécanisme se rapproche de deux autres mécanismes déjà existant. Il s’agit, d’une part, de l’application de la théorie de l’acte de retrait et, d’autre part, de l’application de l’article 14, §1er, alinéa 3 des LCCE.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_Charles Boulangé_20102969.pdf
Description:
Size: 626.68 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Boulangé, Charles ULg Université de Liège > Master droit, fin. spéc. droit des affaires (ex 2e master)

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 7
  • Total number of downloads 2










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.