Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 10 | DOWNLOAD 0

La consommation de drogues dans le secteur de la restauration

Download
Le Conte, Emmanise ULg
Promotor(s) : Glowacz, Fabienne ULg
Date of defense : 18-Jan-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2319
Details
Title : [fr] La consommation de drogues dans le secteur de la restauration
Author : Le Conte, Emmanise ULg
Date of defense  : 18-Jan-2017
Advisor(s) : Glowacz, Fabienne ULg
Committee's member(s) : Huyts, Benjamin ULg
Bertoncello, Thomas 
Language : French
Number of pages : 96
Rameau keyword(s) : Drogues et travail
Alcoolisme et travail
Restaurants -- Personnel
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 5 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Ce travail a pour objectif d'explorer certains facteurs pouvant influencer la consommation de drogues licites et illicites dans le secteur de la restauration du centre de Liège. Ces facteurs sont les stratégies de coping, l'anxiété-trait, la tension professionnelle, le sexe et l'âge. Les sujets de notre échantillon sont des cuisiniers, barmen et serveurs âgés de 20 à 40 ans. Notre étude comporte 60 participants divisés en 2 groupes de 30 sujets : groupe consommateurs de drogues sur le milieu du travail et le groupe non consommateurs de drogues. Quatre auto-questionnaires ont été complétés : l'inventaire de coping pour situations stressantes (CISS), le State-Trait Anxiety Inventory (STAY-Y) pour l'anxiété-trait, le questionnaire de Karasek pour la tension professionnelle et la version française non officielle du Drug History Questionnaire pour les drogues consommées. Un questionnaire sociodémographique a également été complété par les sujets. Les résultats de cette recherche ont indiqué des relations significatives entre la fréquence de consommation des amphétamines, méthamphétamines et benzodiazépines et les échelles de coping Emotion, Evitement et Distraction. Cependant, cette étude n'a pas démontré de lien entre l'anxiété-trait et l'acte de consommation sur le lieu de travail. Les mêmes résultats ont été observés pour la tension professionnelle. De plus, contrairement à la population générale, ni le sexe, ni l'âge ne semblent influencer la fréquence de consommation dans le groupe « consommateurs de drogues sur le milieu du travail ». Les études antérieures montrent un taux élevé de consommation d'alcool dans le secteur de la restauration. Effectivement, nous constatons que 77% de nos sujets consommateurs utilisent de l'alcool au travail. Toutefois, nous retrouvons également une consommation de drogues illicites. De fait, le cannabis et les stimulants sont utilisés par 57% de nos sujets consommateurs. Pour conclure, ce constat souligne donc la nécessité de poursuivre la recherche sur les facteurs influençant la consommation de drogues dans ce secteur. Il serait intéressant, à l'avenir, de réaliser une étude similaire en utilisant moins de questionnaires auto-administrés et en agrandissant la taille de l'échantillon. Les différents types de personnalité, le facteur temporel de la consommation et le statut civil pourraient également être pris en compte.


File(s)

Document(s)

File
Access s111882LeConte2017.pdf
Description: -
Size: 2.78 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Le Conte, Emmanise ULg Université de Liège - ULg > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Huyts, Benjamin ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie > Neuroscience comportementale et psychopharmacologie expér.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Bertoncello, Thomas
  • Total number of views 10
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.