Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 26 | DOWNLOAD 8

La supériorité du miroir dans la poursuite visuelle chez les patients en état de conscience minimale est-elle due à son aspect autoréférentiel ?

Download
Wannez, Sarah ULg
Promotor(s) : Brédart, Serge ULg ; Vanhaudenhuyse, Audrey ULg
Date of defense : 9-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/265
Details
Title : [fr] La supériorité du miroir dans la poursuite visuelle chez les patients en état de conscience minimale est-elle due à son aspect autoréférentiel ?
Author : Wannez, Sarah ULg
Date of defense  : 9-Sep-2013
Advisor(s) : Brédart, Serge ULg
Vanhaudenhuyse, Audrey ULg
Committee's member(s) : Majerus, Steve ULg
Bruno, Marie-Aurélie ULg
Language : French
Number of pages : 95
Rameau keyword(s) : Etats modifiés de conscience
Perception visuelle
Perception de soi
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les patients survivant à un coma peuvent évoluer vers différents états cliniques, selon leur niveau de conscience d’eux-mêmes et de l’environnement. L’apparition de la conscience est donc importante à détecter, et un des premiers signes de conscience observés est la poursuite visuelle (Giacino et al., 2002). Il a précédemment été montré que le miroir était le stimulus le plus efficace pour déclencher la poursuite visuelle, par rapport à une personne ou un objet (Vanhaudenhuyse, Schnakers, Brédart, & Laureys, 2008). Cette supériorité du miroir est confirmée par la première étude rétrospective présentée dans ce travail. Les cliniciens reportant un sentiment de facilité sur l’axe horizontal par rapport au vertical, une deuxième étude rétrospective compare directement ces deux axes, et adresse la question de l’utilité de l’évaluation de l’axe vertical. Les données montrent que l’axe horizontal est plus efficace que l’axe vertical, mais que ce dernier ne peut cependant pas être abandonné. Le miroir se révèle un stimulus particulièrement efficace pour détecter la poursuite visuelle, mais la raison de cette supériorité n’est pas claire. La première étude rétrospective montre que le miroir est plus efficace qu’une photo du patient et qu’une photo d’un visage familier. Cela ne conforte pas l’hypothèse autoréférentielle, mais d’autres tests sont nécessaires pour l’infirmer définitivement. La seconde étude compare le miroir à une photo du patient et une surface qui présente tous les aspects physiques du miroir (brillance et dynamisme) mais dans laquelle on ne peut se reconnaître. Une tendance s’observe : seuls le miroir et la photo du patient se distingueraient, indiquant que les propriétés physiques du miroir seraient responsables de sa supériorité. De futures études sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse avec des résultats statistiques solides.


File(s)

Document(s)

File
Access s082755Wannez2013.pdf
Description: -
Size: 1.38 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Wannez, Sarah ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 26
  • Total number of downloads 8










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.