Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 47 | DOWNLOAD 0

Psychologie évolutionnaire et écologie : l’altruisme et le ’future discounting’ prédisent-ils les comportements écologiques ?

Download
Bemmelen, Jasmin ULg
Promotor(s) : Huart, Johanne ULg
Date of defense : 10-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/272
Details
Title : [fr] Psychologie évolutionnaire et écologie : l’altruisme et le ’future discounting’ prédisent-ils les comportements écologiques ?
Author : Bemmelen, Jasmin ULg
Date of defense  : 10-Sep-2013
Advisor(s) : Huart, Johanne ULg
Committee's member(s) : Dehon, Hedwige ULg
Sougné, Jacques ULg
Language : French
Number of pages : 116
Rameau keyword(s) : Psychologie génétique
Altruisme
Ecologie
Environnement -- Protection -- Participation des citoyens
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Social, industrial & organizational psychology
Commentary : 1 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie sociale, du travail et des organisations
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Ce mémoire a pour objectif d’investiguer 2 concepts de la psychologie évolutionnaire–le « future discounting » et l’altruisme–dans l’adoption de comportements écologiques. La problématique est que les arguments des messages pro-environnementaux publicitaires ne sont pas concordants avec nos adaptations et nos «équipements». L´individu n´est pas équipé pour se montrer écologique pour les générations futures inconnues. Par conséquence, il est indispensable de trouver les facteurs de motivation pour lesquels l´individu adapte des comportements pro-environnementaux. La femme est plus écologique que l´homme, et le dernier se montre plus écologique lors des stratégies de choix du partenaire et pour augmenter son statut en tant que l´homme qui s´occupe de l´environnement. On a donc creusé la différence de genre avec les 2 facteurs de motivation suivantes : 1) la cible : Qui doit être le bénéficiaire de mon comportement écologique ?, 2) le temps: Est-ce qu´il faut promettre un bénéfice immédiat ou lointain de mon comportement écologique? Dans cette étude, nous nous sommes également intéressés à deux variables importantes 1) l´orientation de dominance sociale-SDO qui est dite d´être un trait stable, et 2) l´ambivalence attitudinale. Ainsi on a voulu tester si la SDO a un effet sur les variables dépendantes et observer les facteurs «cible» et «temps» en mettant la SDO à une place permettant tester une médiation. A l´aide d´un questionnaire en plusieurs parties administré à 160 sujets, on a pu mettre en évidence que la SDO est influençable et qu´il a 2 différents facteurs (la dominance de groupe et l´oppression d´égalité) qui augmentent le comportement écologique dans nos résultats. Les résultats montrent que l´homme se comporte de manière plus écologique quand le message est ciblé sur les autres dans le futur. La femme par contre, est plus écologique pour un bénéfice immédiat pour des inconnus. Chaque individu réagit différemment selon les arguments. Des études ultérieures sont nécessaires pour détailler cette problématique.


File(s)

Document(s)

File
Access s062010Bemmelen2013.pdf
Description: -
Size: 2.24 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bemmelen, Jasmin ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc.psy. soc. trav. & org

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 47
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.