Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 42 | DOWNLOAD 15

Incidence de la familiarité sur la perception subjective de la justesse vocale par des sujets non experts

Download
Blanckaert, Ellen ULg
Promotor(s) : Morsomme, Dominique ULg
Date of defense : 19-Jun-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/279
Details
Title : [fr] Incidence de la familiarité sur la perception subjective de la justesse vocale par des sujets non experts
Author : Blanckaert, Ellen ULg
Date of defense  : 19-Jun-2013
Advisor(s) : Morsomme, Dominique ULg
Committee's member(s) : Majerus, Steve ULg
Lejeune, Lionel 
Language : French
Number of pages : 99
Rameau keyword(s) : Voix
Perception auditive
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 9 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en surdité
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Parmi les recherches consacrées à la perception musicale, peu se sont attelées à l’étude de l’influence de la familiarité. Le présent mémoire investigue donc l’incidence de ce facteur sur la perception subjective de la justesse, auprès des non-musiciens. Son but est également d’évaluer la tolérance des sujets à l’égard des erreurs de justesse. Afin d’étudier ces aspects, nous avons exposé 30 sujets à l’écoute de mélodies, familières ou non, dont la justesse était soit préservée, soit sensiblement altérée. Dans ce dernier cas, les modulations de la justesse étaient de l’ordre de 10 à 60 cents, vers le haut et vers le bas. La tâche des sujets consistait à juger du caractère juste ou faux des mélodies entendues. Après analyse des résultats, il s’avère que la familiarité n’exerce pas une influence globale sur la perception subjective de la justesse. Elle intervient néanmoins lorsque la mélodie est modulée vers le haut. Dans ce cas, les sujets acceptent des erreurs de plus grande ampleur pour les mélodies non familières que pour les mélodies familières. Lorsque la modulation est effectuée vers le bas, la familiarité n’a aucune influence. Indépendamment de cette incidence locale de la familiarité, la tolérance des non-musiciens à l’égard des mélodies familières est similaire à celle dont ils font preuve à l’écoute de mélodies nouvelles. Dans les deux cas de figures, elle est en effet plus importante pour les modulations vers le bas que pour les modulations vers le haut. Il apparaît, en définitive, que les non-musiciens sont sensibles à des erreurs de justesse largement inférieures au demi-ton. La seule passation de la tâche génère, de plus, un effet d’apprentissage. Cet aspect ouvre des perspectives de recherche en ce qui concerne l’apprentissage explicite auprès des non-musiciens qui présentent des difficultés de perception de la justesse. Nos résultats se limitent bien évidemment aux sujets non musiciens. Il serait dès lors intéressant de conduire cette même étude auprès de musiciens expérimentés afin de pouvoir comparer ces populations.


File(s)

Document(s)

File
Access s072573Blanckaert2013.pdf
Description: -
Size: 3.76 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Blanckaert, Ellen ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. surd.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Majerus, Steve ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychopathologie cognitive
    ORBi View his publications on ORBi
  • Lejeune, Lionel
  • Total number of views 42
  • Total number of downloads 15










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.