Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 19 | DOWNLOAD 5

Détection de signes de conscience chez des patients sévèrement cérébro-lésés avec le contrôle volontaire de la respiration.

Download
Charland-Verville, Vanessa ULiège
Promotor(s) : Majerus, Steve ULiège
Date of defense : 10-Sep-2012 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/312
Details
Title : [fr] Détection de signes de conscience chez des patients sévèrement cérébro-lésés avec le contrôle volontaire de la respiration.
Author : Charland-Verville, Vanessa ULiège
Date of defense  : 10-Sep-2012
Advisor(s) : Majerus, Steve ULiège
Committee's member(s) : Brédart, Serge ULiège
Tirelli, Ezio ULiège
Language : French
Number of pages : 98
Rameau keyword(s) : Personnes atteintes de lésions cérébrales
Conscience
Examens médicaux
Discipline(s) : Human health sciences > Neurology
Social & behavioral sciences, psychology > Neurosciences & behavior
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 1 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Suite à un accident cérébral grave, les patients peuvent évoluer d’un coma (patient non-éveillable et inconscient), vers un état végétatif/syndrome d’éveil non-répondant (patient éveillé mais inconscient), vers un état de conscience minimale (patient éveillé et conscient, mais non-communiquant), ou un locked-in syndrome (patient éveillé, conscient, mais ne pouvant exprimer sa conscience que par le biais de mouvements oculaires). L’attribution d’un diagnostic différentiel suite aux évaluations cliniques à l’aide d’échelles comportementales peut se révéler extrêmement complexe avec un taux d’erreurs diagnostiques pouvant toucher plus de 4 patients sur 10 (Childs, Mercer, & Childs, 1993; Schnakers, Vanhaudenhuyse, Giacino, Ventura, Boly et al., 2009c). Afin d’affiner ce dernier, un vaste champ de recherche s’est créé ayant pour but le développement d’outils objectifs complémentaires à l’examen comportemental clinique. Nous avons proposé ici l’utilisation du sniff controller, une toute nouvelle technique permettant de détecter des signes de conscience a l’aide du contrôle volontaire de la respiration. Notre paradigme, utilisé pour la première fois auprès de patients atteints de trouble de la conscience, avait pour but de demander aux patients de moduler volontairement leur respiration afin de dépasser un seuil prédéfini. Selon les résultats obtenus, il semble que le sniff controller, moyennant plus d’essais et certaines modifications à apporter au système et au paradigme, pourrait se révéler être un outil complémentaire dans l’évaluation para-clinique de ces patients. En effet, l’utilisation de ce système pourrait se révéler comme plus sensible à la détection de réponse à la commande que les évaluations comportementales. De plus, il s’agit d’une interface peu dispendieuse, relativement simple d’utilisation, transportable au chevet du patient et tout à fait non-invasive.


File(s)

Document(s)

File
Access s103936Charland-Verville2012.pdf
Description: -
Size: 2.96 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Charland-Verville, Vanessa ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Brédart, Serge ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie cognitive
    ORBi View his publications on ORBi
  • Tirelli, Ezio ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuroscience comportementale et psychopharmacologie expér.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 19
  • Total number of downloads 5










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.