Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 12 | DOWNLOAD 7

Perception of Face Identity in Humans and Long-tailed Macaques

Download
Cantat, Mathieu ULiège
Promotor(s) : Huynen, Marie-Claude ULiège
Date of defense : 5-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/384
Details
Title : Perception of Face Identity in Humans and Long-tailed Macaques
Author : Cantat, Mathieu ULiège
Date of defense  : 5-Sep-2013
Advisor(s) : Huynen, Marie-Claude ULiège
Committee's member(s) : Brédart, Serge ULiège
Huart, Johanne ULiège
Language : English
Number of pages : 38
Rameau keyword(s) : Perception des visages
Perception visuelle
Animaux
Homme
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Animal psychology, ethology & psychobiology
Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La catégorisation est un mécanisme sous-jacent à la cognition des primates. Ce phénomène a été démontré de manière consistante par les psychologues cognitivistes chez l’être humain, grâce à l’effet catégoriel. Les visages constituent un stimulus social important qui sont reconnus catégoriquement. Bien qu’il ait déjà été démontré que les macaques perçoivent et discriminent les émotions faciales de façon catégorielle, rien n’est actuellement connu quant au traitement de l’identité d’un visage. Nous avons ici aménagé une procédure classique de Matching-To-Sample provenant de la littérature humaine pour tester des macaques à longue-queue (Macaca fascicularis). Étant donné que l’existence même de cet effet catégoriel a récemment été remise en question, nous avons adapté l’expérience classique de Beale et Keil (1995) pour tester la pertinence de l’effet de typicalité postulé par Hanley et Roberson (2011) chez les êtres humains ainsi que chez les macaques. Ils proposèrent d’expliquer les résultats traditionnellement trouvés en perception catégorielle comme étant dus à une correspondance entre labeling catégoriel et typicalité d’un stimulus au sein de sa catégorie au lieu de la position relative de deux stimuli au sein de ce continuum. Nous avons testé les deux espèces de façon similaire sur deux tâches complémentaires : une tâche de catégorisation et une de discrimination. Une courbe sigmoïdale caractéristique était attendue pour la première tâche, prédictive d’un pic de performances pour la tâche de discrimination. Nous avons trouvé un effet catégoriel classique chez l’être humain mais pas d’effet de typicalité. Les macaques ont suivi un long entrainement pour apprendre à se servir d’un écran tactile ainsi qu’à réaliser les tâches voulues. Cependant, nous n’avons pu obtenir de résultat de leur part, car aucun de nos sujets n’a achevé la phase d’entrainement.


File(s)

Document(s)

File
Access s115421Cantat2013.pdf
Description: -
Size: 1.11 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Cantat, Mathieu ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Brédart, Serge ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie cognitive
    ORBi View his publications on ORBi
  • Huart, Johanne ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie sociale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 12
  • Total number of downloads 7










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.