Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 65 | DOWNLOAD 1

Impact du niveau socio-économique et du genre sur la perception de la violence conjugale (verbale, physique et sexuelle).

Download
Gathy, Céline ULg
Promotor(s) : Blavier, Adelaïde ULg
Date of defense : 3-Sep-2012 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/447
Details
Title : [fr] Impact du niveau socio-économique et du genre sur la perception de la violence conjugale (verbale, physique et sexuelle).
Author : Gathy, Céline ULg
Date of defense  : 3-Sep-2012
Advisor(s) : Blavier, Adelaïde ULg
Committee's member(s) : Huart, Johanne ULg
Kowal, Cécile 
Language : French
Number of pages : 100
Rameau keyword(s) : Violence entre conjoints
Perception sociale
Statut social
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 0 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] L’objectif principal de ce travail de recherche est d’évaluer l’impact du niveau socio-économique et du genre sur la perception de la violence conjugale tout en tenant compte du type de violence (verbale, physique et sexuelle). Après avoir associé les postulats des courants sociologique et féministe aux différentes théories cognitives, nous avons pu avancer l’hypothèse que les sujets d’un niveau socio-économique élevé, les femmes et les personnes ayant davantage une conception égalitaire des relations homme-femme percevraient davantage la gravité des faits de violence conjugale, et plus particulièrement de violence physique. Afin de récolter les données, un questionnaire a été conçu. Il comprend 60 exemples de violence conjugale pour lesquels sera évalué le degré de gravité, 11 questions portant sur les représentations en lien avec la thématique et l’échelle de sexisme ambivalent. Suite à l'analyse des données, nous avons pu constater que les sujets d’un niveau socio-économique élevé percevaient davantage et de manière significative la gravité de tels faits. Nous avons également constaté que les sujets adoptant une attitude et des croyances davantage sexistes, entrainant l'inégalité des relations homme-femme, percevaient de manière moins prononcée et significative la gravité des faits de violence. Ce modèle relationnel ne se retrouve cependant pas significativement plus marqué auprès d’un type de population en particulier. Ensuite, nous pouvons observer que la violence physique est celle pour laquelle la gravité des faits perçue est significativement plus affirmée. Pour finir, nous ne pouvons observer un effet significatif du genre. L’objectif secondaire sera alors d’ajuster au mieux les campagnes de prévention primaire en valorisant davantage la reconnaissance du caractère violent des agressions auprès des populations percevant faiblement la gravité des faits et en développant la perception des différents recours personnels et institutionnels auprès des personnes reconnaissant davantage le caractère violent des agressions.


File(s)

Document(s)

File
Access s070917Gathy2012.pdf
Description: -
Size: 2.05 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Gathy, Céline ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. psycho. clin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Huart, Johanne ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie sociale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Kowal, Cécile
  • Total number of views 65
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.