Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 61 | DOWNLOAD 29

Evaluation de la connaissance relationnelle chez les enfants dysphasiques.

Download
Krzemien, Magali ULg
Promotor(s) : Maillart, Christelle ULg
Date of defense : 18-Jun-2015 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/807
Details
Title : [fr] Evaluation de la connaissance relationnelle chez les enfants dysphasiques.
Author : Krzemien, Magali ULg
Date of defense  : 18-Jun-2015
Advisor(s) : Maillart, Christelle ULg
Committee's member(s) : Rousselle, Laurence ULg
Parisse, Christophe 
Language : French
Number of pages : 130
Commentary : 2 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en communication et handicap
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La dysphasie est un trouble spécifique du développement du langage oral qui fait l’objet de nombreuses recherches mais dont certains aspects sont encore mal connus. Les théories explicatives de ce trouble prolifèrent, notamment suite au développement de l’approche cognitivo-fonctionnelle du langage qui permet de concevoir celui-ci comme étant en interaction avec des processus généraux et non-linguistiques. En particulier, la théorie des grammaires de construction soutient que le langage s’acquiert par une abstraction progressive des formes entendues qui deviennent alors des schémas de construction. Ce mécanisme serait lié au raisonnement analogique. Or, les enfants présentant une dysphasie semblent détenir de faibles capacités de raisonnement analogique par rapport à leurs pairs de même âge. Nous nous demandons donc à quoi pourrait être dû ce déficit, en nous intéressant à un élément déterminant du raisonnement analogique : la connaissance relationnelle. Une tâche de scènes analogiques a été proposée à un groupe d’enfants présentant une dysphasie et à deux groupes contrôles, l’un apparié en âge linguistique et l’autre en mémoire de travail. Les participants devaient sélectionner l’élément détenant le même rôle relationnel qu’un élément pointé dans un dessin présenté au préalable. Les relations étaient similaires pour chaque item mais la nature des indices perceptuels variaient selon la condition : dans une condition, les indices perceptuels et relationnels concordaient, alors que dans une autre ils discordaient. Dans une troisième condition, aucune similarité perceptuelle n’était présente. Tous les enfants semblent bénéficier de la congruence entre informations perceptuelles et relationnelles. De plus, les enfants présentant une dysphasie détiennent des compétences de raisonnement analogique semblables à leurs pairs de même âge linguistique et de mêmes capacités de mémoire de travail. Ils semblent également posséder des connaissances relationnelles relativement préservées par rapport à leurs pairs de même âge mais des difficultés apparaissent quand la tâche se complexifie, notamment quand des distracteurs perceptuels doivent être inhibés. Ceci semble pouvoir être expliqué par les troubles langagiers et les déficits en mémoire de travail liés à la dysphasie.


File(s)

Document(s)

File
Access s104579Krzemien2015.pdf
Description: -
Size: 3.34 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Krzemien, Magali ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. lang. or. & handic.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Rousselle, Laurence ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie du développement cognitif normal et atypique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Parisse, Christophe
  • Total number of views 61
  • Total number of downloads 29










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.