Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 50 | DOWNLOAD 13

Analyse qualitative et quantitative de récits d’expérience de mort imminente : effet des etiologies et comparaison des récits à l’échelle de Greyson

Download
Bacqué, Anthony ULg
Promotor(s) : Dehon, Hedwige ULg
Date of defense : 1-Sep-2015 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/823
Details
Title : [fr] Analyse qualitative et quantitative de récits d’expérience de mort imminente : effet des etiologies et comparaison des récits à l’échelle de Greyson
Author : Bacqué, Anthony ULg
Date of defense  : 1-Sep-2015
Advisor(s) : Dehon, Hedwige ULg
Committee's member(s) : Majerus, Steve ULg
Huart, Johanne ULg
Language : French
Number of pages : 102
Commentary : 9 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en neuroscience cognitive et comportementale
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les expériences de mort imminente (EMI) sont des expériences subjectives à l’accent spirituel, vécues proche de la mort, proximité due à une origine médicale ou psychologique. A l’heure actuelle, aucune variable démographique ne semble prédire le contenu des EMI. Afin de vérifier cela, une analyse qualitative à l’aide du logiciel Nvivo a été effectuée sur des récits d’EMI. Le logiciel a permis d’encoder les composantes présentes dans le récit. Le but était d’identifier les étiologies (e.g., arrêt cardiaque) susceptibles d’expliquer la présence de composantes spécifiques lors d’une EMI (e.g., tunnel, bien-être, etc.). Afin d’augmenter les chances de trouver des différences et améliorer les interprétations, ces étiologies ont été affinées par rapport à des études précédentes. Malgré ces précisions, nos résultats confirment cette absence d’effet des étiologies. Cependant, avec des critères statistiques moins conservateurs, des tendances sont apparues, certaines cohérentes avec des hypothèses issues de la littérature, d’autres opposées. L’échelle de Greyson (1983) est l’outil principalement utilisé dans l’étude des EMI. Grâce à ses 16 questions, elle permet de mesurer l’intensité de l’expérience, mais aussi son contenu. L’analyse quantitative avait pour objectif de vérifier la cohérence entre les scores à l’échelle, remplie par les expérienceurs, et les composantes présentes dans le récit. Ces dernières ont été extraites via le logiciel, et par deux examinateurs externes, notant l’intensité des composantes sur des échelles en dix points. Les résultats montrent que l’évaluation faite avec l’échelle conduit à trouver davantage de composantes que dans le récit. Cette absence de cohérence peut être expliquée soit par un défaut de l’échelle ou de son remplissage, soit par une mauvaise compréhension des consignes pour écrire le récit. Des suggestions ont été faites pour améliorer les futures recherches sur les EMI. Au-delà de l’aspect fondamental de telles recherches, il est question d’individus qui vivent une expérience impactant leur vie. Il est donc nécessaire de mieux caractériser ce qui se déroule durant cette expérience afin de pouvoir proposer une aide, aux personnes en demande.


File(s)

Document(s)

File
Access s133588Bacque2015.pdf
Description: -
Size: 2.18 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bacqué, Anthony ULg Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. neurosc. cog. & comp.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Majerus, Steve ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychopathologie cognitive
    ORBi View his publications on ORBi
  • Huart, Johanne ULg Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie sociale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 50
  • Total number of downloads 13










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.